Plus de détails

Sur la fabrication de la cire:

cire

La cire d’abeille est un produit 100% naturel, elle est sécrétée par huit glandes placées sous l’abdomen des abeilles qui la dépose dans la ruche. La cire sécrétée leur permet de construire les cellules hexagonales de leur nid d’abeille.

 

abeille C’est dans ces structures que le miel est stocké et que les jeunes abeilles sont élevées.

desoperculation

La cire est récoltée avec le miel. Elle est récupérée au cours de la désoperculation des rayons de miel : cela consiste à enlever les couvercles des alvéoles qui ferment les cellules des rayons de miel.

 

La cire est issue des opercules qui sont alors essorés. Elle est ensuite fondue à la vapeur d’eau et décantée. Les rayons contenant les jeunes abeilles ne sont pas touchés. Il ne s’agit donc pas d’une destruction du nid mais d’un recyclage des opercules des rayons de miel des cadres de hausse, garantissant ainsi la fraîcheur et la pureté de la cire.

 Une fois filtrée, la cire d’abeille est utilisée pour faire des bougies, des cosmétiques, dans l’industrie alimentaire comme agent de glaçage (E901), ou pour enrober certains fromages.

Sur le beurre de karité :

karite Le beurre de karité est un beurre végétal extrait de l’arbre à Karité, un arbre poussant dans les savanes arborées du Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest. C’est une substance comestible extraite des fruits du karité et qui a une texture semblable au beurre d’où son nom de beurre de Karité.

[SinglePic not found] Le fruit, la noix de karité également appelé karité, se présente sous la forme de grappes de fruits ovoïdes de couleur vert sombre à brun. Cette baie enferme deux amandes dures et blanches qui produiront le beurre de karité. La pulpe du fruit est sucrée et comestible.

arbre karite
Le Karité peut atteindre une quinzaine de mètres de haut et le diamètre de son tronc peut faire plus d’un mètre.  Les premiers fruits apparaissent au bout de 15 ans et sa durée de vie peut dépasser les 3 siècles.

A l’âge adulte (30ans), le Karité produit environ 20kg de fruit qui donneront 1kg de beurre de karité suivant le schéma suivant : beurre de karité

Le beurre de karité est consommé dans la cuisine traditionnelle ou utilisé dans l’industrie du chocolat comme substitut au beurre de cacao mais il est surtout connu pour ses propriétés cosmétiques comme hydratant et assouplissant de la peau.
Le beurre de karité est constitué par :
- Les esters résineux : ce sont des agents de protection de la peau avant et après soleil, cicatrisant, désinfectant, les phytostérols interviennent en stimulation cellulaire et en régénération. Ce sont des  insaponifiables (ce qui n’a pas été transformé en savon). Le karité offre un taux d’insaponifiables de l’ordre de 8-10% au maximum.
Voici quelques noms d’esters résineux : Alpha et beta amyrine (la protection de la peau), parkéol (la cicatrisation de la peau), lupéol (désinfectant), karitène C32H56 (un composant du latex pour la protection de la peau)…
-Les acides gras du beurre de karité qui permettent la sur hydratation de la peau et des cheveux : acide palmitique, stéarique, oléique, linoléique, linolénique, arachidique et acide gadoléique.

Sur la noix de coco:

arbre noix de coco  Le cocotier est un des plus vieux arbres du monde. Grâce à la flottabilité de ses noix, il est cultivé en bord de mer ou de fleuve sur toute la ceinture tropicale (Philippines, Indonésie, Inde du Sud, Afrique, Amérique du Sud). Selon la variété et l’emplacement, le cocotier peut atteindre une hauteur de 30 m et en âge entre 100 et 200 ans.

L’arbre porte toute l’année des fruits qui mûrissent au fur et à mesure dans la couronne. Il n’y a donc pas de période de récolte précise. Un cocotier adulte donne 50 à 80 noix de coco par an.

[SinglePic not found] Elle est extraite de la chair fraiche de la noix de coco et produite de deux façons:

- La chair est chauffée à une température douce, ne dépassant pas 70°c ( comme pour l’huile d’olive vierge dite pressée à froid d’ailleurs. Car le terme  » à froid  » signifie à chaleur douce par opposition aux hautes températures industrielles). Puis elle est pressée par des moyens mécaniques, (presse à huile, par exemple) sans solvants chimiques.

- La chair peut aussi être trempée dans de l’eau pendant environ 24heures. On recueille alors le lait de coco par pression douce. Ensuite l’huile est extraite du lait par divers procédés: ebullition, fermentation ou centrifugation. Là aussi sans aucun solvant chimique.
Dans les deux cas, on obtient une huile vierge de très bonne qualité.

L’huile de coco biologique est un liquide transparent ou légèrement trouble au dessus de 26 °C. En refroidissant, des « perles » blanches se forment et l’huile commence à se solidifier.
En dessous de 22 °C, elle est solide et d’une blancheur de neige.
Mais quelque soit sa température, elle garde ses propriétés et son agréable odeur.